la silver économie ou économie des seniors

BOUTON BLOG
blog

Qu’est-ce que la silver économie ou économie des seniors ?

 

Les 60 ans et plus devraient représenter 20 millions de personnes en France d’ici 2030, contre 15 millions à l’heure actuelle. Le vieillissement de la population entraîne l’émergence de plus en plus de produits et de services à destination des personnes âgées. L’économie à destination des seniors pourrait ainsi générer un chiffre d’affaires de plus de 130 milliards d’euros dans trois ans. Que regroupe ce secteur ? A qui s’adresse-t-il ? Tour d’horizon de cette « silver économie ».

economie des seniors

La silver économie, qu’est-ce que c’est ?

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées, garantir leur autonomie le plus longtemps possible ou même allonger leur espérance de vie : tels sont les principaux objectifs de la silver économie. Sous ce nom se cachent l’ensemble des produits et services à destination des seniors, qui se développent avec le vieillissement des Français. « Les nouveaux besoins économiques, technologiques et industriels liés à l’avancée en âge (…) [ouvrent] un champ vaste pour l’économie et l’industrie dans nos pays », soulignaient déjà en 2013 les ministères de l’Economie et des Finances et des Affaires sociales et de la Santé.

 
Vidéo : une minute pour comprendre la silver économie :
Lire aussi : Les chiffres clés des services à la personne
 
Les secteurs de la silver économie :
De nombreux secteurs sont en effet concernés par cette tendance et peuvent proposer des produits adaptés aux plus âgés, notamment :
La santé : soins à domicile, médecine à distance, nutrition, objets de santé connectés… ;
La sécurité et l’autonomie : téléassistance, détecteurs… ;
L’habitat : logements adaptés, domotique… ;
Les services : services à la personne, aide ménagère, prévoyance… ;
Les loisirs : tourisme, sport, jeux… ;
La communication : téléphones mobiles, tablettes, Internet… ;
Les transports : aides à la mobilité, transports adaptés…
 
Vidéo : ils ont entrepris dans la silver économie, ils témoignent :
Une filière soutenue par l’Etat :

Le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère des Affaires sociales et de la Santé ont signé en 2013 un contrat de filière pour la silver économie. Objectif : structurer ce secteur en une vraie filière industrielle et créer un écosystème national et régional pour faire émerger un grand marché et favoriser l’essor de l’industrie française.

>> En savoir plus sur le contrat de filière silver économie
Lire aussi : Silver économie : pourquoi les entreprises ont-elles intérêt à se lancer sur le créneau ?
 
Les publics de la silver économie :

Lors du lancement du contrat de filière pour la silver économie (voir encadré), les pouvoirs publics ont distingué trois grands groupes de personnes auxquelles se destinent ces produits et services :

Les seniors dits « actifs », autonomes et indépendants ;
Les seniors dits « fragiles », avec quelques limitations ou baisses de capacités ;
Les seniors dits « dépendants », qui ont besoin d’aide pour accomplir les actes de la vie courante.
Des situations bien différentes qui ont amené les ministères concernés à décrire la silver économie comme « un champ ouvert à 360 degrés, qui s’adresse à l’ensemble des [seniors], des plus jeunes aux plus anciens ».
Les chiffres clés de la silver économie :
Le monde devrait compter 2 milliards de personnes âgées d’ici 2050 ;
Les plus de 60 ans seront 20 millions en France en 2030 ;
La silver économie pourrait entraîner 300 000 créations d’emplois nettes d’ici 2020 ;
Le marché de la silver économie devrait représenter plus de 130 milliards d’euros en France en 2020 ;
77 % des seniors aimeraient davantage de services dans l’alimentation, domaine qui arrive en tête de leurs souhaits, devant la santé ou les services d’aide à la personne ;
Seules 8 % des personnes âgées en France sont dépendantes, avec un besoin d’aide ou de surveillance régulière ;
86 % des seniors déclarent pratiquer une activité physique ;
54 % des personnes âgées voyagent régulièrement en France ou à l’étranger.

Sources : Ministère de l’Economie et des Finances, ministère des Affaires sociales et de la Santé, Dares, Afnor, Senior Strategic

Lire aussi : Les chiffres clés du tourisme des seniors
BOUTON BLOG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *