Radars : ce qui vous attend en 2018

 

blog

Radars : ce qui vous attend en 2018

Les automobilistes peuvent s’attendre à une intensification du nombre de flashs en 2018. C’est en effet ce que laisse entrevoir la nouvelle loi de finances, sur fond d’enjeux sécuritaires importants…

L’augmentation des contrôles automatiques vise à atteindre les objectifs fixés par le comité interministériel de la sécurité routière pour 2020. Les « zones où les accidents sont particulièrement fréquents » sont donc prioritaires pour parvenir à faire baisser la mortalité routière. Ainsi, le nombre de radars en France sera porté à 4 700 cabines au total, soit 100 de plus qu’en 2017. Côté budget, une grande partie des dépenses de l’État sera allouée à la modernisation des équipements existants.

blog-vie-courante

De nouveaux types de radars devraient ainsi permettre de verbaliser des infractions jusqu’ici difficiles à sanctionner de manière automatisée. Ils viendront en complément des  radars-tronçons  ou  double-sens  mais aussi des  voitures radar de nouvelle génération.

Des radars tourelles aux larges « compétences »

455 ETT (équipements de terrain tourelle) vont être installés d’ici fin 2018. Leur particularité ? Ils sont multifonctions ! Mais toutes leurs « compétences » ne seront pas exploitées lors de leur mise en service. Ils pourront en tout cas contrôler la vitesse des véhicules et repérer les franchissements de feux rouges.
En phase de test, ces radars pourront également avoir la capacité de vérifier le port de la ceinture ou le bon respect des distances de sécurité. Nous vous tiendrons évidemment informés de l’éventuelle homologation de ces fonctionnalités.

De nouveaux radars s’infiltrent en ville :

Autre nouveauté à prévoir, des radars urbains assez discrets seront installés sur les feux tricolores mais aussi sur les lampadaires, par exemple. Ils mesurent la vitesse et le franchissement des véhicules  au feu rouge. Ces modèles ont été testés l’année dernière à Gif-sur-Yvette (Essonne), mais aussi en Gironde.

Les radars LAPI s’attaquent aux mauvais stationnements :

La technologie LAPI (lecture automatique de plaques d’immatriculation), installée sur des voitures ou scooters d’entreprises privées, facilite le repérage des véhicules mal garés. Relié à un serveur central, le système encore balbutiant permet de signaler à l’agent quel véhicule a dépassé le temps autorisé en stationnement.

Les mini-radars pour tous types d’infractions

Le format poche de ces radars pourrait permettre des contrôles improvisés. Avec seulement 13 cm de long et 11 cm de large, ces appareils laser d’un peu plus de 400 grammes ont une portée de 640 mètres. Ils peuvent calculer la vitesse d’un véhicule roulant jusqu’à 300 km/h. La fonction zoom est également efficace si l’objectif est de repérer un défaut de ceinture de sécurité ou un automobiliste téléphonant au volant. Des boîtiers de ce type sont déjà commandés par l’État : 250 par an pour les quatre prochaines années.

A l’heure des leurres :

Déjà expérimentés par le passé, les  radars leurres  ont encore de beaux jours devant eux. Leur seul caractère dissuasif permet un ralentissement du trafic sur des zones à risque sans pour autant flasher les automobilistes qui dépasseraient les vitesses autorisées.

Le nombre de radars augmentera donc bien en 2018, pour répondre à des enjeux majeurs de sécurité routière. Cette augmentation est aussi une occasion pour les automobilistes de faire mentir les prévisions de recettes, en levant le pied et en faisant preuve d’une plus grande vigilance sur les routes…

JPS Conseils vous recommande aussi :
Voitures radar privatisées = verbalisation accentuée ?
Photo radar : les clés pour contester un PV injustifié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *