Google change ses plans

blog

Quand Google change ses plans Adwords !

23 févr. 2016
GOOGLE AFFICHE QUATRE SPONSORISATIONS AU LIEU DE TROIS

Cris, pleurs et tremblements ! Que se passe-t-il ? Un nouvel album de Johnny Hallyday ? La naissance du fils de Kim Jong-Un ? Rien de tout cela… mais un changement de positionnement des publicités dans le royaume Google.
On entend déjà les entreprises de référencement payant prédire leur propre faillite. De l’autre côté de la rue, ce sont les agences de référencement qui crient au meurtre. Qui croire ? Est-ce un Big Bang internet qui révolutionnera le monde du digital ?
Tentons d’y voir clair, car ce changement est assez simple.

L’IMPACT VISUEL

google

Fini les guirlandes de pubs dans tout les sens, en haut, à droite, sur le côté. Google commençait à ressembler plus à un journal de petites annonces qu’à un moteur de recherche.
Sommes-nous enfin sauvés esthétiquement ? Est-ce le retour tant attendu du naturel et non du push sponsorisé ? Et bien non, Mesdames et Messieurs. La partie droite du moteur de recherche est désormais la chasse gardée de Google Shopping et Knowledge Graph.
Si vous n’êtes pas au fait, Google Shopping est un autre type de publicité Google où l’on met en avant l’image des produits afin de créer une publicité visuelle et non plus écrite. Et Knowledge Graph est un espace de présentation de personnes et d’entreprises assez célèbres pour mériter de figurer « à la droite » de Google.
En résumé, visuellement, la pub écrite sera en top des recherches et les pubs visuels sur le coté.

L’IMPACT PUBLICITAIRE

Alors du coup, ça change quoi ? Ça change que dans un premier temps, la concurrence va être encore plus rude pour la publicité traditionnelle. Vous pouvez sortir votre portefeuille, car le coup du CPC va augmenter. Ça tombe bien, Google le faisait déjà depuis un an : doucement, centime par centime, votre dépense mensuelle augmentait. Et bien voilà une raison de faire bondir le CPC et de vous demander encore des dividendes supplémentaires.
Pour ne pas dépenser trop, il va donc falloir travailler vos annonces afin d’avoir une pertinence optimale.

Google vous oblige à DIVERSIFIER vos ads.

Ça va aussi vous obliger à vous DIVERSIFIER. Vous ne pourrez plus vous contenter de publicités Search. Il vous faudra créer un flux shopping pour pouvoir occuper la place de droite et apparaître dans les sites partenaires de Google.
Et oui, Google est le maître absolu dans son domaine et vous devez suivre ses règles à la lettre.

L’IMPACT SEO

Je vous arrête tout de suite, le référencement naturel n’est pas mort. Mais il est un peu relégué au second plan. Votre premier lien naturel n’arrivera qu’en quatrième position. Ce qui veut dire qu’on ne verra qu’un seul résultat de recherche naturel au dessus de la ligne de flottaison.

CONTENT IS KING

Les conséquences sur le SEO ? C’est que vous allez devoir redoubler d’efforts ! Fini les sites avec des balises dans tout les sens et du contenu dupliqué qui espère se hisser dans les résultats de recherche. Vous allez devoir travailler pour espérer la première page ou prévoir un véritable budget adwords afin d’accrocher les quatre premières places de Google.

UN CHANGEMENT DE POSITIONNEMENT DE GOOGLE

Non, ce n’est pas une révolution, les agences web n’ont pas de quoi pleurer ou crier au scandale. Google vous oblige simplement à vous consacrer encore plus à son algorithme et à son réseau publicitaire. Une opération commerciale en somme.
Mais plus qu’un changement de publicités, c’est un changement de positionnement de la part de Google.
Nous sommes passés d’un moteur de recherche pro-SEO à un moteur de recherche où la pertinence du SEARCH sera primordiale. En cela, Google commence à rejoindre la stratégie de certains moteurs de recherche chinois qui donnent la priorité à la pertinence des publicités.
La meilleure chose à faire est donc d’attendre les nouvelles de Google, car il risque de mettre à jour un algorithme publicitaire plus puissant et plus pertinent afin d’améliorer son moteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *