Agrandir ses locaux PRO

logoconseils

J’AGRANDIS MES LOCAUX PROFESSIONNELS

 

Le développement de votre activité peut nécessiter l’agrandissement de vos locaux professionnels. Vous devez en informer votre assureur afin que tous vos risques soient couverts.

1. Ajuster votre contrat avec votre assureur

Il est indispensable de prendre contact avec votre assureur pour lui faire part de votre projet d’agrandir vos locaux. La modification de la surface de votre entreprise peut en effet entraîner des ajustements dans votre contrat d’assurance multirisque professionnelle. Votre assureur pourra alors procéder aux mises à jour qui s’imposent et qui vous permettront d’être bien couvert.

2. Soyez très précis

D’une part, donnez-lui toutes les informations utiles sur l’aménagement de vos locaux et le développement éventuel de nouvelles activités. Attention, la construction d’une terrasse ou d’une mezzanine est considérée comme une augmentation de la surface des locaux et il vous faut alors indiquer le nombre de mètres carrés supplémentaires. D’autre part, de nouveaux risques à couvrir peuvent apparaître. Par exemple, si vous travaillez dans le bâtiment et que le nouvel espace est destiné à entreposer des substances inflammables, comme des colles ou des pots de peintures, vous devrez vérifier avec votre assureur que les normes de sécurité sont bien respectées. Votre contrat d’assurance peut évoluer en conséquence.

3. Retournez votre avenant au contrat d’assurance signé

En cas de modifications, votre assureur vous adressera un avenant à votre contrat d’assurance multirisque professionnelle. Ce document mentionnera la nouvelle surface de l’entreprise et les nouvelles données. Vous devez le signer et le renvoyer au plus vite afin que les modifications apportées à votre contrat puissent être validées et prises en compte en cas de dommages.

4. Recontactez votre assureur au moindre changement

N’oubliez pas de prévenir votre assureur pour toute circonstance nouvelle qui modifierait les données de votre contrat d’assurance : changement de surface, d’activité, de chiffre d’affaires, du nombre d’employés dans l’entreprise ou des moyens de protections des locaux. Par exemple, si vous tenez un commerce et ouvrez un rayon hifi-électroménager, votre assureur doit, dans le cadre de la garantie vol que vous avez souscrite, s’assurer que vos locaux disposent des moyens de protection nécessaires contre ce type de matériel, et cela doit être mentionné dans votre contrat.

5. Anticipez la mise à jour de votre contrat

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre assureur en amont des travaux d’agrandissement. En effet, il est conseillé d’être assuré dès que l’agrandissement est mis « hors d’eau, hors d’air »*; et si votre contrat d’assurance n’est pas à jour, vous ne serez pas couvert correctement contre les différents risques, comme les incendies ou le vol. Mieux vaut anticiper pour être bien couvert le jour J !

*hors d’eau, hors d’air : cette formule, utilisée dans le bâtiment, indique que des travaux ont permis de mettre à l’abri de l’eau et de l’air. Le bien est considéré hors d’eau lorsque les travaux de couverture et d’étanchéité sont achevés. Il est ensuite hors d’air lorsque quand les menuiseries extérieures (portes et fenêtres) sont posées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *